Aller au contenu principal
© Ans Brys

Pas n’importe quelle pièce

Le mystère peut régner sur les origines de ce vitrail, mais une chose est sûre : il s’agit d’une pièce majeure et ce n’est pas sans raison qu’elle figure depuis 2018 sur la Liste des Chefs-d’œuvre Flamands.

Cette liste a été dressée par décret pour préserver les pièces maîtresses de l’art en Flandre.

Ce vitrail répond à tous les critères de sélection des pièces maîtresses : il est non seulement de très haute qualité, mais c’est aussi le vitrail le plus ancien dans un musée flamand. Son inclusion sur la Liste des Chefs-d’œuvre Flamands est une reconnaissance de plus du flair infaillible du collectionneur Fritz Mayer van den Bergh. Sur près de 900 pièces maîtresses ainsi identifiées, plus de 50 figurent dans sa collection.

Les pièces maîtresses reconnues comme telles ne peuvent pas quitter la Flandre sans une autorisation spéciale. Le retour du vitrail à Notre-Dame n’est donc pas à l’ordre du jour. Les personnes possédant une pièce maîtresse doivent la conserver dans les meilleures conditions. La restauration minutieuse de ce vitrail s’inscrit dans le cadre de ce trajet d’accompagnement des Chefs-d’œuvre Flamands.